La démystification du « Sport-Études » Cheerleading et est-ce qu’il devrait être séparé en compétition?

Publié: juin 13, 2014 dans Cheerleading

Ce sujet a été un sujet chaud durant le championnat provincial de cheerleading du Sport Étudiant : est-ce que les « sport-études » devrait compétitionner dans la même catégorie que les autres écoles?

Faux sport-études

Premièrement, il serait quand même important de mentionner que tous les programmes « sport-études » sont en fait de « faux » programmes.  Je ne dis pas ça pour dénigrer les programmes, ça serait vraiment idiot de ma part puisque j’en ai moi-même un avec SpiriX.  Je le mentionne simplement pour qu’on soit au courant des termes clairs et exacts.

Pourquoi faux?  Car le programme n’est pas reconnu par notre fédération, ni par le gouvernement comme étant un vrai programme de « sport-études ». Les « vrais » programmes, ont une structure très rigide.  N’accède pas qui veut au sport-études.  Les athlètes doivent, à un certain âge, avoir atteint un certain niveau ou/et être reconnu par leur fédération afin d’accéder au « vrai » programme sport-étude. 

Ce qui n’est pas le cas en cheerleading. De plus dans certains sports avec de « vrais » sport-études, certaines fédérations sont là pour soutenir financièrement les athlètes, ou certains athlète on droit à des subventions pour leur hébergement, leur transport, etc. puisque ces athlètes sont reconnus comme nos espoirs olympiques des années à venir.  Dans notre cas, aucun support financier ne vient de la fédération et nos athlètes n’ont pas accès à ces subventions.

Le faux dans le vrai

Par contre, il y a des écoles et des commissions scolaires qui intègrent le cheerleading comme un sport faisant parti des mêmes critères que les sports-études avec la même structure et où les athlètes sont intégrés dans les classes de sport-études avec un horaire de cours restreint. L’horaire ressemble habituellement à:  l’école le matin et le sport en après-midi.  Certains sports feront l’inverse ou ont un horaire particulier. À l’école secondaire de Mortagne à Boucherville, à St-Ex (secondaire) et à Wilfrid –Bastien (primaire) à Montréal, où se situent mes « sport-études », mes athlètes vont à l’école le matin et s’entraîne par la suite. Alors même si nous appelons tous ça du sport-études, que l’horaire est calquée sur les autres sports, le terme exact à utiliser est le mot concentration.  Le terme « sport-études » ne peut simplement pas être réellement utilisé puisque nous n’avons pas la reconnaissance.

2 sortes de concentration cheerleading

Pour rendre les choses encore plus complexes, il existe 2 types de concentration. L’autre aspect qui s’appelle aussi concentration cheerleading est le principe où les cours de cheerleading sont intégrés à l’horaire régulier des élèves.  Les élèves auront donc selon l’école, 3, 4, 5 (ou plus) cours de cheerleading dans leur horaire de 5 à 9 jours.  Selon le fonctionnement de l’école.  C’est ainsi pour dire que le cheerleading est à l’horaire, comme si on avait math enrichi ou informatique. Donc il y a réellement 2 concentrations de cheerleading.
          1- Celle où les entraînements sont des cours inclus dans un horaire de cours régulier, avec un nombre d’heure régulier par cours dicté selon le ministère
         2-  Celle où les entraînements se font en dehors de l’horaire scolaire et où les heures de cours sont réduites mais toujours en règle avec le ministère selon leur barème du programme sport-études. Les cours des élèves de sport-études sont des cours accélérés ce qui demande à ces étudiants-athlètes d’avoir une discipline et une compréhension plus rapide.

Pour répondre à la question…

Pour répondre à la question, est-ce que je crois que les programmes de sport-études/concentration devraient compétitionner contre les autres équipes. Ma réflexion se porte sur les autres écoles.  On peut également associer ce sujet au all-star.  Faisons-nous une différence entre les équipes qui s’entraînent 1h par semaine et celles qui s’entraînent 4h par semaine? Non!  Alors pourquoi, voudrions-nous séparés les sport-études?

Au scolaire, il y a des écoles qui s’entraîne 45 minutes par semaine autant qu’il y en a qui s’entraîne 4h, 6h et même plus.  Lorsque j’entraînais le collège André-Grasset, j’entraînais l’équipe pendant 7h habituellement sans compter les games et les pratiques supplémentaires. Si il faut se mettre à diviser nos catégories, en plus par le nombre d’heure que chaque équipe s’entraîne, on ne verra pas la fin!

Officiellement, on ne peut pas arriver avec le même résultat technique (avec coach de compétence égale) si une équipe s’entraîne 4h par semaine et une autre 15h par semaine, j’en conviens.  Mais c’est la même réalité pour les équipes qui s’entraîne 45 minutes par semaine par rapport aux équipes qui s’entraîne 4h par semaine. Alors pourquoi voudrions-nous exactement séparé les « sport-études/concentration » des autres écoles?  Parce qu’ils ont plus d’heure d’entraînement et une meilleure structure de développement élite?  C’est leur chance!  Et pourquoi, tu n’irais pas dans un tel programme si c’est si important pour toi? Je comprends que certains peuvent trouver ça injuste.  Mais qu’est-ce que vous voulez y faire?  Chialer?  Je ne crois pas que ça va mener très loin…  Selon qui tu es et ce que tu veux, la vie t’offre de vastes de choix.  Fais-en un et soit bien dans ton choix c’est la seule chose qui compte.

C’est partout pareil!

Cette réalité n’est pas seulement dans notre sport.  En fait, elle apparaît dans tous les sports.  Si tu y mets les heures d’entraînements, tu vas progresser et exceller.  Il n’y a pas de miracle dans le sport. C’est pourquoi nous excellons dans certains sports par rapport à d’autres pays.  Parce que nos athlètes sont plus entraînés, mieux entraînés, etc.

« No excuses »

Je vais finir avec ma phrase préférée par les temps qui court… NO EXCUSES. Rendus sur le tapis de compétition, les juges n’en ont rien à faire que l’équipe s’entraîne 1h ou 4h.  Ce qui compte c’est la performance!  Et dites-vous une chose, ce qui se passe sur le tapis c’est RAREMENT pour pas dire pratiquement JAMAIS de la chance!  C’est du succès!  Allez au gym et pratiquer! Bonne fin de saison à tous!

Publicités
commentaires
  1. Dany Hudon dit :

    Très bel article, et ça reflète très bien ma façon de penser sur les sports-études / concentration. Je ne crois pas non plus que ça devrait être séparé des autres équipes. Comme tu le dis si bien, c’est la même chose entre les équipes de 2h et celles de 6h, une autre réalité qu’on vis aussi au Saguenay.

    Il faut simplement savoir où on se situe là-dedans, viser à atteindre le meilleur niveau possible, et être fier d’une 5e position lors d’une compétition si tu as l’habitude d’être en 7e. Ça veut dire que tu as mieux performé, et donc probablement mieux travaillé que 2 autres équipes, et c’est tout à ton honneur.

    De toute façon, ça a toujours été ma façon de penser, j’ai toujours dit que se comparer à soi-même est la meilleure façon de s’évaluer. Un gain d’une position au classement, que tu sois 2e ou 13e, c’est une position de gagné, point. Un n’a pas plus de mérite que l’autre, les 2 peuvent être fiers!

    Bref, très bon article, j’adore et j’attends l’autre avec impatience 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s