Il n’y a pas de truc!

Publié: juillet 8, 2014 dans Cheerleading

Récemment, sur la page spotted cheer qc, source inépuisable d’idées pour mon blog, plusieurs athlètes demandent des trucs: des trucs pour avoir ton flic, des trucs pour avoir ta split, des trucs pour être plus flexible, pour être plus forte, pour ci et pour ça.

J’ai d’ailleurs exprimé mon idée brièvement sur un des statues et je m’excuse si cette réponse futile a blessé qui que ce soit, mais je supporte mon point donc lisez ce qui suit.

La réponse

J’ai la réponse à toutes vos questions: GET IN THE GYM AND WORK! (Va au gym et travail).  Il n’y a pas de truc en cheerleading et dans aucun autre sport.  Si tu veux t’améliorer il n’y a qu’un seul moyen: Fais des heures d’entraînement.  D’ailleurs plusieurs sources stipulent que pour pouvoir se considérer dans l’élite / pro, il faut 10 000 heures, ce qui représente approximativement 10 ans d’entraînement.(Support – Source: L’excellence prend du temps).

 Pour progresser rapidement, il n’y a pas de truc, c’est un travail jour après jour.  Ce n’est pas avec 1 pratique par semaine que vous allez sentir une différence rapide.  Il faut de l’entraînement quotidien ou du moins plusieurs fois par semaine.

Petite nuance, je ne dis pas qu’avec 1 fois par semaine il n’y a pas de progression, mais cela prendra des mois avant que vous sentiez une réelle progression.

Par expérience en cheer, nous avons vu une augmentation plus rapide de la progression de nos athlètes avec ceux qui s’entraînent minimum 6h par semaine, et idéalement entre 8 et 10 heures par semaine.

 Le talent et la physiologie

Certains athlètes auront plus de facilité que d’autres à augmenter de niveau, mais une chose est certaine, le talent a des limites pour tout le monde.  Pour certains le talent s’arrête au niveau 1 et pour d’autre au niveau 3, c’est la vie.  Une fois la limite du talent atteinte, il n’y a pas de magie.  La volonté, la discipline et l’entraînement feront en sorte qu’un athlète progresse.

 La physiologie fait également en sorte que certains athlètes seront plus souple naturellement, d’autres sauterons plus haut sans effort, d’autres seront plus puissants, etc.  C’est la vie, en tant qu’athlète et personne, il est important de se connaître soi-même et de savoir fixé ses objectifs et son programme d’entraînement par rapport à soi-même.  

Donc même si vous demandez des trucs, quelque chose qui a marché pour la personne à côté ne marchera pas nécessairement pour vous.

 Vos coaches vous connaissent

Et si vous demandiez à vos coaches?  Ce sont les personnes qui vous connaissent habituellement le plus, qui ont une expertise (enfin qui sont supposé) pour tous les types d’athlètes, qui ont des connaissances pour tous vos éléments.

Demander au grand public n’est officiellement pas la meilleure chose à faire.

 Tout de suite, maintenant et rapidement

Malheureusement pour la génération C, le sport est une des choses qu’on ne peut pas avoir tout de suite, maintenant et rapidement et l’expérience ne s’achète pas.  Ça prend du temps, de la persévérance et du travail assidu.  Tout le contraire de la vitesse avec laquelle la génération C est habitué.

Donc ne googlez pas un moyen d’avoir votre split en 24 heures, il n’y en a pas, n’essayez pas de passer de bonhomme allumette à Popeye en 24 heures, c’est impossible.  GET TO THE GYM AND WORK!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s