Les Compés: The best Time of the year

Publié: janvier 23, 2017 dans Cheerleading

16244575_1630529790304276_1496298471_o

La saison de compétition commence!  Pour Janie, la coach, c’est le meilleur temps de l’année!!! Pourtant quand arrive le mois d’avril, j’attends la fin de la saison avec impatience!  Mais quand arrive la fin octobre et que les semaines de chorégraphies sont terminées, je n’en peux plus d’attendre que les compétitions débutent!  C’est un éternel recommencement années après années.

Que les compétitions commencent

En route vers Cheer For The Cure en Ontario, je me rends compte de Ô combien j’aime les voyages avec mes athlètes, les moments passés avec eux, la fébrilité que les compétitions apportent.

Il faut se le dire, je suis compétitive dans la vie (pour ceux qui ne me connaissent pas).  On podiumpeut peut-être même dire… très compétitive.  Et malgré le fait que j’aime bien recevoir le plus gros trophée, le « grand champ » et tout le tralala, je crois que ce que j’aime encore plus, c’est passer du temps avec mes athlètes.

Pas de temps à perdre

Lors des entraînements, c’est du temps intense où, nous les entraîneurs, ne pouvons pas vraiment prendre le temps d’interagir, de parler de tout et de rien, de faire des blagues, de dire des niaiseries.  Les entraînements chez nous, c’est 2 heures d’entraînement où il n’y a pas de temps à perdre.

C’est pourquoi le temps des compétitions, c’est mon temps avec mes athlètes.  Oui j’ai de la job à faire (vérification de pointage, préparation physique et mentale pour la performance),autobus mais outre tout ça, j’ai du temps pour que les filles me racontent leurs histoires, leurs potins, on va à la piscine, on fait des soupers.  J’ai le temps de parler avec les parents de tout et de rien.

J’adore les voyages en autobus où on a le temps de parler.  J’aime les dîners/souper d’équipe et les activités qu’on organise et qui nous rapprochent.

On vit des moments tous ensemble.  Des hauts et des bas.  On apprend des leçons en équipe et je suis là pour vivre les extases des premières places ou la déception de performances moins reluisantes avec eux.

Le pire moment

La pire compétition est une compétition ou je ne peux pas passer de temps avec mon coaching staff ou mes athlètes.  Ça m’est arrivé une fois l’an dernier.  Et malgré des victoires, je n’arrivais pas à trouver pourquoi je n’avais pas aimé la compétition.  Après réflexion, j’ai réalisé que je n’avais pas pu passer de temps avec mes athlètes ou les parents et que ça rendait ma journée plutôt déplaisante.

Alors cette année, je vais m’assurer de passer du temps avec mes athlètes et les parents et d’avoir une superbe saison.

Bref, que les compétitions commencent et vivement le mois de mai!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s